Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Liens protestants, le journal protestant du nord

Étude biblique : L'oracle prophétique 3/10 (Michée 2)

2 Septembre 2009 , Rédigé par Liens protestants Publié dans #Etude biblique


                     L’ORACLE PROPHÉTIQUE 3/10



Les paroles du prophète adressées à une personne, ou à un groupe de personnes, sont présentées comme des messages divins. On parle alors d’oracle. Le livre de Michée (prophète du VIIIe siècle) présente les principaux types d’oracles et les genres littéraires qui leur sont associés… Je vous laisse découvrir l’un des oracles michéens.

TEXTE Michée 2,1-4Illustration d'une prophétie de Michée. Les épées sont changées en socs de charrues et les lances en serpes (Mi 4,3) Cathédrale d'Amiens
1 Malheureux, ceux qui projettent le méfait et qui manigancent le mal sur leurs lits ! Au point du jour, ils l'exécutent, car ils en ont le pouvoir. 2 Convoitent-ils des champs, ils les volent, des maisons, ils s'en emparent. Ils saisissent le maître et sa maison, l'homme et son patrimoine. 3 C'est pourquoi, ainsi parle le Seigneur : Voici que je projette contre ces gens-là un malheur ; vous ne pourrez en retirer vos cous, ni marcher la tête haute, car ce sera un temps de malheur. 4 En ce jour-là, on lancera contre vous un pamphlet, on entonnera une complainte -c'est déjà fait-,on dira : « Nous sommes complètement dévastés. On aliène la part de mon peuple. Comment se fait-il qu'on me l'enlève ? Entre les rebelles, on partage nos champs. »

QUESTIONS
1 L’oracle peut être divisé en deux parties. Lesquelles ?
2 Quels mots assurent la transition entre ces deux parties ?
3 Il existe un jeu de vocabulaire entre les deux parties. Quels termes sont employés dans chaque partie et semblent se répondre ?

ÉLÉMENTS DE RÉPONSE
L’oracle de jugement se divise en deux parties. On trouve d’abord une description de la faute , puis l’annonce du jugement. Des gens conçoivent de mauvais projets la nuit et les exécutent le jour. Leur faute est leur désir d’oppression et leur convoitise, ce qui est contraire au commandement divin qui invite à ne convoiter ni la maison ni la femme de son voisin (Cf. Exode 20,17). Le crime décrit est une atteinte au patrimoine de gens tels les petits propriétaires terriens ou des chefs de famille, probablement dans le cadre d’un état naissant qui commence à lever des impôts. La conséquence de ces fautes introduit par « c’est pourquoi » est le jugement de Dieu, celui qui est le garant de l’ordre du monde face au chaos. Il y a donc ici une relation de cause à effet. La formule « Ainsi parle le Seigneur » est typique des oracles prophétiques. On peut aussi trouver « oracle du Seigneur » ou « dit le Seigneur ». Il s’agit de formules messagères qui indiquent que le prophète transmet la parole d'un autre. Elles font de lui un messager qui ici annonce le châtiment attendant les élites oppressives. Historiquement la sanction sera l’arrivée des Assyriens. Le joug (objet qui empêche de « marcher la tête haute ») est souvent une allusion à la défaite militaire. Des mots et expressions se répondent d’une partie à l’autre de l’oracle. Aux projets des oppresseurs (v.1) répond le projet de Dieu de les juger (v.3). Les champs volés (v.1) seront finalement partagés par des rebelles (v.4). Chaque partie commence sur thème du malheur…

POUR ALLER PLUS LOIN : LES TYPES D’ORACLES
Les oracles prophétiques ont deux objectifs fréquents, mais opposés : l'annonce de jugement et la proclamation du salut. Le genre le plus fréquent chez les prophètes d'avant l'exil est l'oracle de jugement que nous venons de découvrir avec Michée. Cet oracle se divise en deux parties : la description des fautes (accusation) et l’annonce du jugement divin. Les oracles du salut ont peu de caractéristiques communes. Normalement introduits par une formule messagère, ils n'ont que très rarement une raison, comme l'accusation dans l’oracle de jugement. Dans les livres historiques ils sont liés directement au contexte, mais dans les livres prophétiques ils deviennent de plus en plus eschatologiques, adressés à un avenir hors de la situation historique. Souvent on trouve donc des formules telles que « des jours viennent », « en ce jour là ». On peut aussi trouver chez les prophètes des avertissements (oracles de jugement conditionnels) qui supposent que le jugement est encore évitable. Les avertissements sont signalés par des termes conditionnels, tels que : (Am 5.6) « si vous voulez... » ou « prenez garde que... » et (Am 5.15) « peut être ». Les avertissements sont peu fréquents. Le message prophétique n'est pas souvent un message nuancé. Les exhortations (oracles de salut conditionnels), au lieu de critiquer un mauvais comportement en recommandent un meilleur et peuvent ressembler aux prédications et aux instructions de sage ou de prêtre. Les prophètes ont aussi utilisé différents genres littéraires comme les lamentations (Os 6.1-3; Am 5.1-2), les chansons (Es 22.13; 37.22-9), les sermons (Ez 20), les paroles de dispute (Am 3.3 8) etc. La présence de formules et de textes de genre liturgique dans les livres prophétiques a suscité des discussions particulièrement vives sur la relation entre prophète et culte. Le livre de Michée offre un panorama varié des types d’oracles (oracles de jugement et de salut) et des genres littéraires associés (lamentation, procès, liturgie). Vous auriez donc intérêt à lire l’ensemble des sept chapitres de ce livre attribué à l’un des petits prophètes.

É. Deheunynck

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article