Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Liens protestants, le journal protestant du nord

Étude biblique : introduction à la sagesse biblique 1/6

10 Septembre 2009 , Rédigé par Liens protestants Publié dans #Etude biblique

INTRODUCTION À LA SAGESSE BIBLIQUE

 

 

1 Comment définir la sagesse et le sage ?

Le mot חכם, que nous traduisons par sage, a plusieurs sens. Retrouvez-les ! Chaque mot souligné est une traduction possible de חכם.

 

Jr 18,18 : … on trouvera toujours des directives divines chez les prêtres, des conseils chez les sages, la parole chez les prophètes.

 

Es 40,20 : Celui qui est plus limité pour sa contribution au culte, c’est du bois inaltérable qu’il choisit. Il se cherche un artisan habile pour dresser une idole qui ne branle pas.

 

Jr 9,16 : Ainsi parle le Seigneur, le tout-puissant : Informez-vous ! Faites venir des pleureuses ! Appelez des expertes ! Qu’elles viennent !

 

Ex 36,8 : Les ouvriers les plus sages firent la demeure avec dix tapisseries de lins retors (…) et on fit des chérubins artistement travaillés.

 
Gn 41,8 : Au matin Pharaon, l’esprit troublé, fit appeler tous les prêtres et tous les sages d’Egypte. Il leur raconta ses songes, mais personne ne put les interpréter au pharaon.

 

Dans trois versets la Sagesse apparaît d’abord comme un savoir-faire, une habileté. Le Sage est un expert, quelqu’un d’expérimenté. Tous les corps de métiers ont leurs sages. Dans Gn 41, les sages vivent à la cour. Ce sont des conseillers de pharaon. Leur savoir-faire est politique. Les premières écoles de sagesse sont ouvertes pour former ces fonctionnaires.

Ainsi le sage devient un intellectuel plutôt qu’un artisan. Il devient aussi celui qui enseigne la sagesse. La dernière étape verra le passage du savoir-faire au savoir-vivre.

Remarquons pour finir que le verset Jr 18,18 présente trois catégories d’autorités religieuses, les prêtres (loi) ; les sages (conseils) et les prophètes (parole). Cette division en trois parties se retrouve dans la Bible hébraïque (Torah, prophètes et autres écrits). Notons que la Torah et les livres des prophètes présentent Dieu au centre d’une histoire du salut. En revanche dans les écrits de sagesse, il n’y a pas de parallèle avec l’histoire. Ici l’homme est au centre. Il peut trouver par lui-même comment agir (et non dans les commandements divins). Le sage parle de conseil et non d’obéissance, de bêtises et non de péché.

 

2 La sagesse biblique et celle de ses voisins

 

Il existe des parallèles entre la sagesse biblique et celle des peuples voisins. Retrouvez les thèmes communs des versets suivants.

Ici les sages égyptiens et hébreux nous mettent en garde face aux hommes coléreux ou avides. Le comportement humain est une des préoccupations des sages. Il est conseillé au sage de venir à la cour. Le sage est aussi un conseiller du roi. L’intérêt porté aux bornes des champs indique peut-être une des charges des fonctionnaires royaux, gérer le cadastre.

Les premières attestations écrites de la sagesse se trouvent en Mésopotamie et en Egypte. Elles prennent la forme de listes qui énumèrent soit le contenu du monde, soit des comportements humains. On peut connaître par ces listes les éléments du monde car chaque chose y a sa place. Il existe des parallèles entre les différentes sagesses, c’est pourquoi certains parlent de sagesse internationale.

 
3 Pour aller plus loinCréation d'Eve (cathédrale de Paris)
Le Dieu créateur est la clé de voûte de la sagesse biblique. Dieu a créé le monde en fixant des limites et des règles dont il est le garant. Des menaces pèsent toujours sur la création. Le chaos préexiste à l’acte créateur et continue à exister comme menace constante de la création. Dieu ne supprime pas le chaos, mais le contient et le repousse. Il peut faire que les choses existent, mais il ne peut pas faire que le néant n’existe pas !

De même le comportement humain relève de l’ordre de la création. Certains comportements contredisent l’ordre divin. Le sage agit en accord avec l’ordre divin tandis que le fou le menace. Un roi doit agir avec sagesse pour assurer l’ordre dans son pays. L’homme par son comportement joue un rôle dans cet ordre cosmique. Connaître l’ordre du monde est la meilleure façon pour le sage de le respecter.

 

Au terme de cette introduction, il est possible de définir la sagesse comme le fait d’apprendre à vivre selon l’ordre du monde tel qu’il a été fixé par le créateur. La sagesse est donc un objet d’enseignement. Nous découvrirons son contenu la prochaine fois à travers le livre des proverbes.

 

Éric Deheunynck

 

 





 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article