Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Liens protestants, le journal protestant du nord

Etude biblique : Jésus et la sagesse 6/6 (Luc 11 et 12 ; 1 Corinthiens)

15 Septembre 2009 , Rédigé par Liens protestants Publié dans #Etude biblique

JÉSUS ET LA SAGESSE

 Jésus enfant discute avec sagesse avec les docteurs de la Loi

Comment les chrétiens relisent-ils la sagesse biblique juive ? Quelle est la place de Jésus dans le cadre d’une sagesse devenue chrétienne ? Pour répondre à ces interrogations, lisez les textes ci-dessous en vous posant les questions suivantes :

1- En quoi peut-on dire que le passage de Luc12, est un texte de la littérature de sagesse ?

2 - D’après ces trois récits, quels types de relations peut-on établir entre Jésus et la sagesse ?


1 - Les Textes

Luc 12 22Jésus dit ensuite à ses disciples : c'est pourquoi je vous dis : « Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. 23La vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement. 24Considérez les corbeaux, ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'ont ni cellier ni grenier ; et Dieu les nourrit. Combien ne valez-vous pas plus que les oiseaux !  25Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? 26Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste ?  27Considérez comment croissent les lys, ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. 28Si Dieu revêt ainsi l'herbe qui est aujourd'hui dans les champs et qui demain sera jetée au four, à combien plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas, gens de peu de foi ? 29Et vous, ne cherchez pas ce que vous mangerez et ce que vous boirez, et ne soyez pas inquiets.  30Car toutes ces choses, ce sont les païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin. 31Cherchez plutôt le royaume de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. 32Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume. »


Luc 11
49C'est pourquoi la sagesse de Dieu a dit : je leur enverrai des prophètes et des apôtres ; ils tueront les uns et persécuteront les autres.


I Co 1
23Nous, nous prêchons Christ crucifié ; scandale pour les juifs et folie pour les païens, 24mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs. 25Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.


2 - Éléments de réponses

À deux reprises, Jésus nous invite à observer la nature et fait référence au Dieu créateur. Les besoins vitaux seront assurés par Lui. Jésus donne une preuve a contrario. Les êtres inférieurs comme les oiseaux qui ne se donnent aucune peine, sont pris en charge pour leurs besoins vitaux. Cette façon de découvrir la révélation divine, sans référence explicite aux Écritures mais plutôt à la nature, nous rappelle aussi bien le livre des Proverbes que le Qoheleth. Le sage apprend à connaître le créateur en observant l’ordre de la nature.

Dans ce passage, Salomon est mentionné, ce qui est rare dans le Nouveau Testament. Nous savons qu’il est l’archétype du sage dans toute la littérature sapientiale. Se référer à Salomon c’est gagner en autorité !

Le verbe « chercher » apparaît plusieurs fois. C’est un terme classique de la littérature de sagesse. L’alternance de conseils et d’explications nous rappelle le livre des Proverbes et le livre du Qoheleth. L’homme peut trouver par lui-même comment agir (et non dans les commandements divins). Le sage donne des conseils et non des commandements. Le thème de la brièveté de la vie et donc de son sens est un  thème typique déjà rencontré chez Job et chez Qoheleth.

Dans le récit de Luc 12, Jésus apparaît donc comme un maître de sagesse. Il n’en va pas de même dans les autres passages. En 1 Corinthiens, Jésus est identifié à la sagesse de Dieu alors qu’en Luc 11 la sagesse de Dieu ne s’identifie pas à Jésus. Elle est une sorte de Parole adressée à travers les prophètes.

 

3 - Pour aller plus loin

Il est établi désormais que parmi les sources de nos trois premiers évangiles, se trouve un recueil de paroles de sagesse de Jésus. Cette source jamais retrouvée, est appelée source Q faute de mieux (Quelle en allemand signifiant source). L’existence de ce recueil a été longtemps contestée car ce genre littéraire n’était pas attesté.

Mais en 1945, est découvert en Égypte à Nag Hammadi, un exemplaire complet de l’évangile selon Thomas du IVème siècle. Il s’agit d’une collection de paroles de Jésus, indépendante des évangiles et sans récit de la passion. Cette découverte confirme l’existence de collections de sentences de Jésus sans cadre narratif. Flavius Josèphe, historien juif du Ier siècle, un contemporain de Jésus, écrivit d’ailleurs : « À cette époque-là, il y eut un homme sage nommé Jésus, dont la conduite était bonne… ». Vous connaissiez Jésus le Messie, Jésus le prophète, il faudra désormais voir aussi en Jésus un maître de Sagesse.

 

Éric Deheunycnk

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article