Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Liens protestants, le journal protestant du nord

Etude biblique : Prophètes et rois 6/10 (2 Samuel 12 ; 2 Rois 9; 1 Rois 22)

4 Septembre 2009 , Rédigé par Liens protestants Publié dans #Etude biblique

LE PROPHÈTE ET LE ROI

 

TEXTES

 

2 Samuel 12 Samuel oint David (cathédrale d'Amiens)

1 L'Éternel envoya Nathan vers David. Et Nathan vint à lui et lui dit : Il y avait dans une ville deux hommes, l'un riche et l'autre pauvre. 2 Le riche avait des brebis et des bœufs en très grand nombre. 3 Le pauvre n'avait rien du tout qu'une petite brebis qu'il avait achetée ; il la nourrissait et elle grandissait chez lui avec ses enfants ; elle mangeait de son pain, buvait dans sa coupe, dormait sur son sein et il la regardait comme sa fille. 4 Un voyageur arriva chez l'homme riche. Et le riche n'a pas voulu toucher à ses brebis ou à ses bœufs pour préparer un repas au voyageur qui était venu chez lui ; il a pris la brebis du pauvre et l'a apprêtée pour l'homme qui était venu chez lui. 5 La colère de David s'enflamma violemment contre cet homme et il dit à Nathan : L'Éternel est vivant ! L'homme qui a fait cela mérite la mort. 6 Et il rendra quatre brebis, pour avoir commis cette action et pour avoir été sans pitié. 7 Et Nathan dit à David : Tu es cet homme-là ! Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël : Je t'ai oint pour roi sur Israël et je t'ai délivré de la main de Saül ; 8 je t'ai mis en possession de la maison de ton maître, j'ai placé dans ton sein les femmes de ton maître et je t'ai donné la maison d'Israël et de Juda. Et si cela eût été peu, j'y aurais encore ajouté. 9 Pourquoi donc as-tu méprisé la parole de l'Éternel en faisant ce qui est mal à ses yeux ? Tu as frappé de l'épée Urie, le Héthien ; tu as pris sa femme pour en faire ta femme et lui, tu l'as tué par l'épée des fils d'Ammon. 10 Maintenant, l'épée ne s'éloignera jamais de ta maison, parce que tu m'as méprisé et parce que tu as pris la femme d'Urie, le Héthien, pour en faire ta femme. 11 Ainsi parle l'Éternel : Voici, je vais faire sortir de ta maison le malheur contre toi et je vais prendre sous tes yeux tes propres femmes pour les donner à un autre, qui couchera avec elles à la vue de ce soleil. 12 Car tu as agi en secret et moi, je ferai cela en présence de tout Israël et à la face du soleil. 13 David dit à Nathan : J'ai péché contre l'Éternel ! Et Nathan dit à David : L'Éternel pardonne ton péché, tu ne mourras point. 14 Mais, parce que tu as fait blasphémer les ennemis de l'Éternel en commettant cette action, le fils qui t'est né mourra.

 

2 Rois 9

1 Élisée, le prophète, appela l'un des fils des prophètes et lui dit : Ceins tes reins, prends avec toi cette fiole d'huile et va à Ramoth, en Galaad. 2 Quand tu y seras arrivé, vois Jéhu, fils de Josaphat, fils de Nimschi. Tu iras le faire lever du milieu de ses frères et tu le conduiras dans une chambre retirée. 3 Tu prendras la fiole d'huile que tu répandras sur sa tête et tu diras : Ainsi parle l'Éternel : Je t'oins roi d'Israël ! Puis tu ouvriras la porte et tu t'enfuiras sans t'arrêter.

 

1 Roi 22 13-15

13 Le messager qui était allé appeler Michée lui parla ainsi : Voici, les prophètes, d'un commun accord, prophétisent du bien au roi ; que ta parole soit donc comme la parole de chacun d'eux ! Annonce du bien ! 14 Michée répondit : L'Éternel est vivant ! J'annoncerai ce que l'Éternel me dira. 15 Lorsqu'il fut arrivé auprès du roi, le roi lui dit : Michée, irons-nous attaquer Ramoth, en Galaad, ou devons-nous y renoncer ? Il lui répondit : Monte ! Tu auras du succès et l'Éternel la livrera entre les mains du roi.

 

QUESTIONS

1 Quel est le rôle du prophète dans chaque récit ?

2 Quels types de relations existe-t-il entre le roi et le prophète ?

 

ÉLÉMENTS DE RÉPONSE

Nathan parle au roi avec autorité. Il n’use ni du raisonnement, ni de l’argumentaire. Son autorité vient de Dieu, car c’est Dieu qui parle par sa bouche. Le prophète Nathan à travers une parabole amène le roi coupable à prononcer lui-même sa condamnation. La parabole se rapporte à l’adultère de David qui a pris Bethsabée, comme l’homme riche a pris la brebis. Le prophète rappelle que le roi n’a pas un pouvoir sans limites. Il n’a pas tous les droits. Il tient son pouvoir de Dieu, dont il est le lieutenant, et est le garant de l’ordre. Le mot hébreu pour roi (malak) peut être traduit par norme, règle !

Nathan parle directement au roi, tel un proche ou un membre de la cour. Mais sa voix n’est pas flatteuse ! La parabole est suivie d’un oracle de jugement, puis de l’aveu et de la sentence. Le prophète intervient dans le présent pour éviter toute dérive absolutiste du pouvoir royal.

Le prophète envoyé par Élisée a pour unique mission d’oindre le futur roi. La marque du pouvoir royal, c’est bien l’onction. Les huiles étaient signes de purification et d’honneur (Ps 104,15). Elles donnaient au roi une dignité sacerdotale (huile du chandelier à sept branches). L’ onction pouvait être conférée par les anciens (David) ou par un prêtre (Salomon).

Quant à Michée, il nous rappelle que le prophète, par ses oracles, peut jouer un rôle lors des guerres. L’oracle ne nécessite pas de sacrifice. Le prophète répond directement s’il est de bon augure de partir au combat. Il peut aussi prononcer contre l’ennemi une parole de malheur (malédiction).

Certains prophètes semblent aux ordres, tels des fonctionnaires, d’autres sont plus libres comme Michée ou Nathan. Mais même ces derniers sont consultés par le roi. Le fait de dialoguer avec le roi, de se mêler des questions politiques, voire des questions personnelles, est classique dans le ministère prophétique.

 

POUR ALLER PLUS LOIN : LES PROPHÈTES ANTERIEURS

Lorsque les juifs parlent des prophètes, il peut s’agir des hommes de la Parole, mais aussi de la deuxième partie de la Bible hébraïque (Torah ; Prophètes et Écrits.) Il en va de même pour les prophètes antérieurs. Historiquement le mouvement prophétique commence avec Nathan et Gad au temps de David. Ces prophètes, auxquels on peut ajouter Samuel, Élie et Élisée, ont pour point commun d’être parmi les premiers prophètes et de n’avoir donné leur nom à aucun livre (une exception : Samuel). Ils sont très présents dans les livres (historiques), de Josué aux Rois. Les prophètes antérieurs (livres historiques et premiers prophètes) s’opposent aux prophètes postérieurs. Ces derniers sont des prophètes écrivains ; leurs noms font référence à la fois à une personne et à un livre. On compte trois grands prophètes (Ésaïe ; Jérémie et Ézékiel) et douze petits, parmi lesquels Michée, déjà étudié, et Amos que nous découvrirons dans le prochain numéro.

 

É. Deheunynck

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article